DHG 2024 : les établissements s’organisent

Les établissements de Bourgogne ont reçu leurs dotations horaires ; encore en baisse pour beaucoup. Des classes en moins, des dispositifs d’allégement qui disparaissent absorbés par les groupes de niveaux en collège, etc. Inacceptable ! Les collègues des collèges et lycées commencent à s’organiser :

En collège :

A Brazey, où se sont déjà tenus plusieurs HIS, une motion est sortie. Les quelques heures déjà obtenues en plus ne suffisent pas.

A Genlis, où l’organisation des groupes de niveaux pose de nombreux problèmes, une vingtaine de collègues ont pris part à la grève le 1er février.

A Marsannay, les collègues réunis en HIS rédigent une motion CA et un courrier pour se tourner vers les parents.

Au collège Carnot, où les actions se multiplient depuis septembre pour des effectifs décents dans les classes, une motion est en préparation pour le CA à venir, et les collègues réunis en HIS ont dit leur opposition aux groupes de niveaux. La promesse faite par le DASEN d’une attention particulière dans la préparation de rentrée est loin d’être suffisante.

A Nuits St Georges, les collègues refusent tout simplement de mettre en place ces groupes de niveaux ingérables.

Au collège d’Auxonne, deux classes en moins et une dotation vraiment très contrainte. Les collègues tiennent des HIS régulières pour s’organiser.

A St Marcel, où deux HIS ont été tenus avec un belle participation en Janvier puis Février, l’organisation des groupes de niveaux pose des difficultés et contraintes, la DHG est insuffisante afin d’ouvrir une classe supplémentaire sur un seuil prévisionnel déjà trop critique.

En lycée :

Au Castel, qui était en grève le 22 janvier, les actions pour récupérer des heures et des moyens se poursuivent. Les collègues ont appelé les autres lycées à demander aussi une audience à la Région contre les dotations financières insuffisantes.

Au lycée Eiffel, les collègues réunis en HS ont décidé de répondre à cet appel sur les budgets en lycée et de le diffuser aux autres établissements en commençant par ceux qui ont voté contre leur budget en décembre dernier. Par ailleurs, ils préparent une motion car ils sont en désaccord sur la baisse de leur dotation de 20h.

Au lycée de Brochon, le chef d’établissement en est à refuser de présenter son TRMD car il estime sa dotation insuffisante et son TRMD insincère !

Au lycée Ponthus, parents et enseignants ont présenté et signé une motion dénonçant la perte de 41.66 heures de DHG pour un effectif stable

Au lycée Niepce-Balleure, la sonnette d’alarme est tirée fort, avec une perte de 170h sur trois ans, voici la motion des représentants du LPO lors du CA du 05 février.

Faites porter votre voix :

Et dans les autres établissements ? Faites-nous des remontées, racontez-nous !

Vous avez besoin d’aides pour rédiger une motion ou tenir une HIS, contactez-nous ! Le SNFOLC vous propose une trame de motion.